Le FESPACO fait un tour en France

Reading Time: 4 minutes
FESPACO en France

Du 14 avril au au 20 avril, 9 films africains sont présentés en France contientale. En 2019, nous célébrons les 50 ans de cet événement culturel majeur. 4 associations présentent les films primés, lors de la dernière édition du festival, en France.

Les FESPACO en France

Le FESPACO c’est le Festival Panaficrain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou. Pour la première fois, il traverse la Méditerranée, de part l’initiative des associations PSV Films, Cinewax, Visions d’Afrique, Eurafriclap et ASCPE.

Par ailleurs, avec l’association Cinemawon les films du FESPACO ont traversé l’Océan pour être vus en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe.

En plus de célébrer les 50 ans du FESPACO, ces initiatives permettent à tout un chacun d’avoir accès à des films, de grande qualité, venus des 4 coins du continent africain.

Présentation des films

La miséricorde de la jungle

Ce film, réalisé par Joël Karekezi (Rwanda), a reçu le prix de l’Étalon d’or fiction.
Il est présenté le 18 avril, au cinéma Lincoln, à l’occasion de la soirée de lancement du FESPACO en France, à Paris.
Synopsis
1998, région du Kivu, à la frontière entre le Congo et le Rwanda. Alors que la deuxième guerre du Congo fait rage, le sergent Xavier, héros de guerre rwandais, et le jeune soldat Faustin perdent la trace de leur bataillon.

Ils se retrouvent alors isolés et sans ressources pour faire face à la jungle la plus vaste et hostile du continent.
Eprouvés par la faim, la soif et la maladie, ils devront faire face à leurs propres tourments, et à ceux d’un territoire ravagé par la violence.

La Miséricorde de la jungle


Black Mamba

Cette oeuvre venue de Tunisie par Amel Guellaty est le Poulain d’or fiction du FESPACO 2019. Il est et a été notamment projetté en Martinique, en Guyane et Guadeloupe par Cinemawon.

Synopsis
Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis, mène, en apparence, la vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués à travers lesquels elle veut échapper à sa vie actuelle.


Courts métrage du FESPACO en France

Les Parisiens pourront aussi profiter de ce week-end pour visualiser des documentaires, aux aussi primés au FESPACO.

Une place dans l’avion de Khadidiatou SOW (Sénégal)

Zanaka, ainsi parlait Felix de Nantenaina Lova (Madagascar)

Against All odds de Charity Resian Nampaso & Andréa Iannetta (Kénya & Italie)
Briska de Nadia Raïs (Tunisie)
Un air de Kora de Angèle DIABANG (Sénégal)


Les documentaires

Le cimetière des éléphants

Le cimetière des éléphants de Éléonore Yaméogo (Burkina-Faso/France).

Synopsis
Ce documentaire conte avec émotion la vie tumultueuse des missionnaires pères blancs dans leur périple à travers l’Afrique. Il retrace leur itinéraire, depuis l’arrivée des premiers d’entre eux avant la colonisation, jusqu’à leur retour en France, à un âge avancé, pour achever leur existence dans une maison de retraite.

Cette maison de repos est située à Bry-sur-Marne, en banlieue parisienne. Les riverains l’appellent le cimetière des éléphants. Elle accueille une trentaine de pensionnaires, parmi lesquels père François de Gaulle, neveu du général.


Tata Milouda

Tata Milouda réalisée par Nadja Harek (France / Algérie).

Synopsis
Tata Milouda est arrivée en France en 1989, contrainte par son mari violent à faire des ménages à Paris pour payer leur maison au Maroc. Sans papiers, exploitée, loin de ses six enfants, elle décide de rester, de fuir son ancienne vie. Malgré cet enfer, elle suit des cours d’alphabétisation qui la conduisent sur les planches du théâtre. Grâce à l’écriture et au slam, elle retrouve sa liberté. Aujourd’hui à Épinay, depuis son balcon elle voit la tour Eiffel.

Retrouvez le programme du FESPACO en France.

Retrouvez le programme des projections organisées par Cinemawon sur leur page Facebook.