La culture aussi fait sa rentrée

Reading Time: 3 minutes

Le mois de septembre annonce le début d’une période haute en couleur pour la culture.

Pour vous aider à ne pas louper le coche nous avons concocté une liste de bons crus.

Chinées un peu partout, les pépites présentées ne pourront que vous ravir.

N’hésitez pas à nous faire part de vos retours et/ou suggestions.

 

Cette liste n’est pas exhaustive. Elle se veut modifiable et évolutive.

 

Littérature

Pas d’excuses pour ne pas lire !

  • Zabor de Kamel Daoud – Voici ce que dit l’auteur au sujet de son oeuvre :  » J’ai écrit Zabor pour raconter mes croyances : toute langue est autobiographique. Écrire, c’est se libérer ; lire, c’est rejoindre ou embrasser ; imaginer, c’est assurer sa propre résurrection. Le dictionnaire est une escalade du sens. Mais aussi une impasse : les livres sacrés racontent la chute mais ne disent rien du goût du fruit défendu. La langue est dans l’antécédent du mot : le goût. C’est aussi le but de cette fable, rappeler cette hiérarchie.« 
  • Mon étincelle de Ali Zamir,  une histoire d’amour, un conte ou une fable, chacun y lira ce qu’il voudra et trouvera. Assurément ce livre vous fera voyager aux Comores, à Madagascar et dans bien d’autres lieux encore.
  • Taba-Taba de Patrick Deville, un roman qui parle de colonisation, de conquêtes et rappelle que la France ce n’est pas uniquement l’hexagone.

 

Culture - Sur le Mont Gourou
Culture – Sur le Mont Gourou

 

Et parce que la littérature africaine ne s’écrit pas qu’en français nous ajoutons à notre sélection un roman en langue espagnole (traduit en français).  Avec Sur le Mont Gourougou, Juan Tomás Ávila Laurel évoque sa Guinée équatoriale.

 

 

 

La voix est le miroir de l’âme de Angélique Kidjo. Vous aimez la musique et la littérature ? Vous apprécierez certainement cette auto-biographie qui offre un voyage où la culture trouve toutes ses lettres de noblesse.

 

Pour davantage de lecture nous vous recommandons la sélection de RFI les 15 incontournables du monde noir.

 

Cinéma

 

Gabriel et la montagne

Synopsis : Avant d’intégrer une prestigieuse université américaine, Gabriel Buchmann décide de partir un an faire le tour du monde. Après dix mois de voyage et d’immersion au cœur de nombreux pays, son idéalisme en bandoulière, il rejoint le Kenya, bien décidé à découvrir le continent africain. Jusqu’à gravir le Mont Mulanje au Malawi, sa dernière destination.

 

 

Bodied de Joseph Kahn (produit par Eminem)

Largement inspiré par son expérience personnelle, Eminem produit un film qui dépeint l’ambiance des battles de rap et soulève la question de l’appropriation culturelle. Lorsqu’on voit le succès actuel du rap, on mesure que la culture, même celle d’autrui, est une inspiration à celui qui se laisse en être imprégné.

 

Vivre Riche de Joël Akafou

Quand la culture sert à décrypter, analyser la réalité. Ce film nous plonge dans le quotidien des « brouteurs », leurs questionnements et bien sûr leur vision du monde. Nombreuses sont les personnes à s’interroger sur les raisons qui poussent ces jeunes à envoyer des mails désespérés. Elles trouveront certainement des réponses dans Vivre riche. Le film a été présenté au festival de Montréal, en août dernier.

Bien sûr n’oubliez pas de faire un tour sur notre précédente sélection.

Expositions

Retrouvez à Berlin au CO, à partir du 16 septembre, l’exposition Message to the Future des photographies de Danny Lyon. On y découvre notamment des photos qui retracent le Mouvement des Droits Civils.

En savoir plus

 

Festivals

Jazz à la Villette du 31/08 au 13/09

Cuba est particulièrement à l’honneur cette année avec trois concerts et quatre films célébrant la musique de l’île caribéenne.

 

A ne pas louper, la projection de Chico & Rita, de Fernando Trueba et Javier Mascal (2010)

Un classic à (re)voir !

On note aussi la présence de Richard Bona en compagnie du Mandekan Cubano, pour un concert reliant Cuba à la côte Ouest africaine.

Angelique Kidjo, la chanteuse béninoise aux 3 Grammy Awards, rendra hommage à la diva cubaine Celia Cruz. C’est une occasion pour l’artiste d’exprimer ses liens avec la culture cubaine. Son interprétation de « Quimbara » sera certainement très attendue. En effet Angélique Kidjo a confié avoir chanter le refrain lors de sa première rencontre avec Celia Cruz. C’est donc un titre plein d’émotions pour elle.

 

Retrouvez tout le programme de Jazz à la Villette.

 

Il y a tellement d’événements et de sorties culturelles à partager que nous ne savons pas où nous donner la tête ! (Nous profitons aussi des derniers rayons de soleil ?). La suite de cet article arrive vite avec des recos musique, danse, théâtre et bien plus encore.